Entrez dans les vies quotidiennes des pompiers, policiers et médecins de Chicago.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Chicago, Illinois :: Police Station - District 21 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
home sweet home... not so much (ANTONIO)
avatar
Messages : 7
Date d'inscription : 09/04/2017

Je venais de passer les dernières heures assise dans un avion en direction de Chicago. Qui aurait cru que je reviendrais dans cette ville, qui m'avait abandonné, en quelque sorte ? Certainement pas moi. Si j'étais de retour, c'était pour une seule et unique raison et c'était ma petite soeur. J'aurais aimé revenir dans de meilleures circonstances, mais le corps d'Ofelia avait été retrouvé dans un parc, tout près de son appartement par un joggeur. Mon passé m'a rattrapé assez rapidement avec ce coup de téléphone.

Je venais à peine de sortir de l'aéroport que j'ai pris un taxi pour me rendre au District 21. Antonio m'avait demandé de passer le voir pour connaître les détails de l'enquête. Il avait ajouté d'attendre quelques jours avant de me présenter au poste de police, mais je n'avais pas envie de passer cent ans dans cette ville, alors pourquoi pas se rendre dans l'immédiat. Au bout d'un moment, le chauffeur m'a annoncé que nous étions arrivés. J'ai donné ce que je lui devais, puis il m'a aidé à sortir ma valise et mon sac de la valise. Je les remercié puis il est reparti. J'ai longuement regardé la façade du bâtiment, le coeur se frappant contre ma poitrine. J'ai soupiré lourdement avant de m'avancer vers les escaliers du poste.

Une femme était installée derrière le comptoir de l'accueil. Sur son blouson, il était écrit Platt. Celle-ci m'a acceilli avec un sourire. « Bonjour ! J'ai un rendez-vous avec Antonio Dawson. » Lui dis-je, sur un ton poli. Cette dernière pris le téléphone entre ses mains avant de me demander : « Qui dois-je annoncer ? » J'avais détourné le regard un instant, pour finalement le reposer sur la policière de l'autre côté du comptoir. « Hodges, Harriet Hodges.» Elle a signalé un numéro, puis elle a parlé avec une personne, certainement Antonio. J'étais trop dans ma tête pour comprendre quoi que ce soit. Elle m'a finalement annoncé que je pouvais prendre les escaliers à ma droite et que son bureau se trouvait là-bas. Je l'ai remercié d'un sourire puis j'ai commencé à marcher en direction du bureau de mon vieil ami.
Dim 3 Déc - 15:31
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: